Depuis plusieurs années, des plants greffés sont apparus sur le marché aux côtés des plants traditionnels issus de semis. Les jardiniers qui les ont essayés les ont adoptés.

Ceci concerne principalement la tomate, l’aubergine, le melon, la pastèque et le concombre

 

 Un légume greffé se compose :

  • D’une partie inférieure qui comprend le système racinaire et le collet, c’est le porte-greffe.
  • De la partie supérieure de la plante qui comprend la tige (qui portera les fruits), c’est le greffon
  • La jonction des deux plantes se fait juste au-dessus du collet, cette partie de la plante comprise entre les racines et la tige

 

Quels légumes sont concernés par la greffe ?

On greffe surtout des légumes fruits.

C’est-à-dire les légumes dont le cycle est le plus long entre le semis et la récolte. Les espèces les plus couramment greffées sont :

  • Les tomates, poivrons et aubergines dans la famille des Solanacées
  • Les concombres, courgettes, melons et pastèques dans la famille des Cucurbitacées.

 

 

légumes greffés

 

Les plants greffés présentent 4 avantages principaux :

  • Une plus grande tolérance vis-à-vis des maladies racinaires engendrées par les champignons du sol
  • Une meilleure résistance aux mauvaises conditions de culture (températures trop élevées ou trop basses, manque ou excès d’eau)
  • la vigueur de leur végétation
  • une productivité plus importante, surtout en ce qui concerne la tomate, l’aubergine et les concombres

 

Tomates greffées